Tourism Leon.es

Route des Romains

Ruta Romana
Cartel de ruta romana

Le terrain occupé par le VII Legio est rectangulaire - 570 x 350 m. - Il a été fortifié en deux temps différents. La première fortification est formée par un mur d’opus caementicium qui présente, à l’extérieur, un côté de bordures d’un ensemble de petites pierres, tandis qu’à l'intérieur s’étendrait un terre plein. Elle a dû être construite à la fin du premier siècle, peu après l'arrivée de la légion.

Le terrain occupé par le VII Legio est rectangulaire - 570 x 350 m. - Il a été fortifié en deux temps différents.

La première fortification est formée par un mur d’opus caementicium qui présente, à l’extérieur, un côté de bordures d’un ensemble de petites pierres, tandis qu’à l'intérieur s’étendrait un terre plein.

Elle a dû être construite à la fin du premier siècle, peu après l'arrivée de la légion.

L’actuelle « Calle Ancha » hérite de son tracé.

La deuxième fortification, traditionnellement connue comme le «mur de cube", est désormais visible en permanence dans une bonne partie de son cours ; elle daterait de la fin du troisième ou au début de quatrième siècle. Elle conserve des cubes et 36 tours, la moitié de ce qu’elle devait avoir initialement, en plus de 8 autres qui garnissaient ses portes. Avec un diamètre d'environ 8 mètres, le monument est légèrement incliné. Ce mur a plus de 5 m. de largeur et une hauteur variable, à la suite de plusieurs rénovations dont il a souffert durant toutes ces époques.

Le camp de la Legio VII avait un aqueduc qui signalait la zone fortifiée au nord-ouest, se trouvant sur des collines où se dresse le quartier actuel de San Esteban. Son origine reste inconnue.

Dans les intra-muros, près de la porte nord (l’actuelle Porte du Château), apparait une petite tramée de l'un des canaux chargeait de la redistribution de l'eau. Ses restes sont visibles aujourd'hui dans le jardin du Cid.

Les fouilles archéologiques récentes ont permis de connaître les restes des différents bâtiments que possédait le campement.

La construction la plus approfondie révélée à ce jour est les restes de deux bâtiments distincts trouvés dans les fouilles dans le Corral de San Guisan et de la Place de la Porte du Château, correspondant, peut-être, à une partie d'un entrepôt.

Il ne faut pas oublier les grands thermes à l’intérieur. Leurs grandes dimensions expliqueraient qu’ils s'étendaient sur une grande partie de la terre actuellement occupées par la Cathédrale et une partie de la Plaza de Regla.

Situés près de la porte orientale du campement et sur le bord de la route principalis, et construits à la fin du premier siècle après JC ou au début du siècle suivant, ils étaient encore en usage au cours du IVème siècle.

Des siècles plus tard, son état devait encore être optimal, puisque nous savons que le monarque Ordoño II (914-924) transforma une partie de leurs structures en Salle Regia.

En dehors du campement, des vestiges constructifs ont également été jugé importants, liée dans ce cas, au noyau civil qui se créa dans l'environnement de l'enceinte militaire.

La conclusion la plus pertinente de la courbe est une longue galerie avec un toit en forme de dôme extérieur près de l'angle sud-est de la ville fortifiée (la Rue de «Cascalerías »).

Cette structure importante, qui n'a pas encore été associé à un bâtiment particulier, a été partiellement préservée grâce à la création d'une nouvelle crypte archéologique .

Plan de la voie romaine

  1. - RESERVOIR ROMANO
  2. - CRYPTE DE LA PORTE DE L’ÊVEQUE.
  3. - CRYPTE RUE DE « CASCALARIA »
  4. - MURAILLE IMPÉRIALE
  5. - VESTIGES ARQUÉOLOGIQUES DU CAMPEMENT DE LA LEGIO VII VICTRIS

Booking centre

Central booking search
Open calendar (new window)

You Tube

Carrières Populaires

Programme Culturel Auditorio Ciudad de León

Leon tourisme

centre d'interprétation multimédia